Nouveau design Naoned, et suppression des 'links for…'

Si vous consultez ce blog sur un agrégateur RSS, vous avez remarqué que les billets se noient au milieu des ‘billets automatiques’ créés par delicious chaque jour.

Pas très pratique pour les lecteurs par RSS : et ils sont nombreux, environ 30 % des lectures sur Malaiac Attack se font par un agrégateur. En tête : Bloglines, suivi RssXpress et Google News. Bizarrement, Netvibes ne représente qu’une faible part.

Par ailleurs, je cherchais un nouveau template qui corresponde mieux à mon rythme de publication : quelques billets par semaine (ou moins…), un peu plus longs que la moyenne sur un blog.
À l’opposé de ces billets longs, je me retiens parfois de faire un billet pour deux ou trois lignes de texte. Le blog a maintenant une catégorie « Asides », que je préfère appeller ex-folio, pour ces billets courts.

Les cinq-sept derniers tags del.icio.us sont affichés en bas de page, je réfléchis à une alternative.

Sur l’aspect général du template, Hemingway pour WordPress m’avait particulièrement impressionné à sa diffusion, même si l’arrière plan très noir me paraissait une vampirisation du contenu par le design.

Ce template s’appelle Naoned, en hommage aux Trois Jean de Nantes, Tri Yann an Naoned.
Les couleurs sont celles des épices qui étaient échangées au XVIII° et XIX° siècles sur les ports de Nantes et Saint Nazaire.

La « titraille », comme disent les PAOistes, est assuré par sIFR. J’avoue un coup de coeur… mais quelques inquiétudes pour la compatibilité : si vous voyez les titres dans un Trebuchet classique, c’est que sIFR ne fonctionne pas sur votre navigateur, parce que vous avez désactivé Flash.
Trois plugins externes seront nécessaires : Ultimate Tag Warrior, Sociable, Related Posts. Et pour la liste des « articles les plus lus », j’utilises StatTraq + Boakes Most Wanted, mais d’autres plugins existent.

Il s’agit d’une version alpha pour le moment, je suis preneur de commentaires et de critiques avant de diffuser une version propre et stable.

Laisser un commentaire