Chiang Mai en mode nomade

Chiang Mai est devenu en quelques années la capitale asiatique des nomades numériques. On peut s’en étonner, car la mer est loin (600 km), et le deuxième trimestre de l’année est gâté d’un brouillard persistant. Mais l’attrait de Chiang Mai tient à son côté provincial, un peu bourgeois, et pourtant étonnamment peu cher. Et, le succès entraînant le succès, Chiang Mai est probablement aujourd’hui la ville la plus accessible d’Asie. On peut être « prêt à travailler » 12 heures après l’atterrissage.

  • la vie en Thaïlande du nord est très abordable : les appartements meublés se louent à partir de 200 euros par mois, ménage compris
  • la cuisine est exceptionnelle à Chiang Mai
  • les connexions internet fonctionnent raisonnablement
  • un nombre incalculable de cafés internet, en particulier en raison de la forte population étudiante
  • il fait 5°C de moins que dans le sud de la Thaïlande
  • il y a un grand nombre d’attractions : éléphants, tigres, cours de cuisine, trekking, etc.
  • En 10 minutes de scooter, on est dans la campagne : chutes d’eau, marches dans la jungle, etc.
  • les habitants sont d’un commerce agréable, en particulier en comparaison des Thaïlandais du sud qui subissent les foules des touristes

 

Laisser un commentaire