SEO ou SE ? Ingénieurs Recherche versus Référenceurs

En réponse à Olivier Andrieu, sur les « tuyaux » des moteurs de recherche… et de ceux qui clament les connaitre :).
Le sujet est sensible, et rejoint mon post (en anglais) Why “16 SEO tips” are just fool’s gold, sur les supposés tuyaux fournis par un « Yahoo » sur un forum public.

Il y a une « caste » d’ingénieurs, les « search engineers », ingés Google chargés d’améliorer l’algo, de varier ses paramètres, etc.
Ceux la sont des sémanticiens, des matheux, et ils sont gardés sous cloche, sous verrou, sous très lourde clause de confidentialité et d’exclusivité par Google. Même si on voit difficilement quelle société pourrait les convaincre de travailler ailleurs que… chez Google : les avantages d’être le n°1.
Ce sont les innovateurs qui font la course du coté Google et du coté Yahoo pour sortir le meilleur mix de résultats.
Et leurs identités sont soigneusement gardées (impossible de trouver le nom de l’ingénieur en chef de Yahoo Search sur le Web, par exemple).

Et il y a par ailleurs la masse de gens qui travaillent chez Google, dans les unités anti spam par exemple, et qui sont parfois au contact de problématiques de recherche.

C’est un des plus gros mensonges du Web (et que Google se garde soigneusement de cautionner), que de prendre Matt Cutts pour un ingénieur ou même un technicien de Google Search. Il n’a ni le profil, ni les compétences pour être ingénieur Search. Cutts est un « Quality Manager », chargé de la lutte anti spam. Il a surement une tres bonne approche du Web – quoiqu’un peu doctrinale, et des insights intéressants sur Google Search, mais pour le reste, il profite du buzz pour se tailler une image de GoogleMan.

Une fois cette distinction faite, il est plus aisé de comprendre qu’on peut parfois bénéficier d’informations en provenance de « gens des moteurs », et qu’on a vite fait de les étiqueter comme « informations stratégiques » ou « contacts chez Google Search ». Il arrive que ces informations soient utiles. Mais il ne s’agit ni d’informations en provenance de Google Search, ni de baguettes magiques pour référenceurs.

A lire :
L’autre vision de la recherche : Think like a Search Engineer

1 réflexion sur « SEO ou SE ? Ingénieurs Recherche versus Référenceurs »

  1. J’ai la meme approche sur les prétendus contacts avec Google……et oui, bien sur, on peut connaitre un Quality Manager sans se vanter pour autant.
    Moi je me contente de parler à l’oreille de Google et c’est pas toujours facile déja. 😉
    L’article : Think like a Search Engineer me convient tout à fait depuis… depuis….longtemps
    David

Laisser un commentaire