Folksonomie : la plus grande menace contre l'algorithme Google

Google est-il le moyen le plus adapté de rechercher une information ou un service ?
Pour un internaute assidu qui recherche 30 à 60 fois par jour sur le net, Google n’est pas forcément le moyen le plus rapide de trouver.

Je cherchais il y a quelques jours un gestionnaire de mots de passe. Entre les sites, les programmes, les fichiers, je dois bien avoir une centaine de mots de passe, dont certains sont bien sur similaires ou construits sur des schémas répétitifs. Opera est d’une aide précieuse, avec son outil « baguette magique » qui stocke et gère plusieurs mots de passe par page ou par serveur, mais restent les mots de passe des comptes FTP, des programmes, etc.

Comment trouver un bon gestionnaire de mots de passe, gratuit, open source – pour la sécurité, non basé sur le web – j’ai du mal à laisser mes mots de passe à un site externe, et si possible assez récent ?

Essai comparatif de www.google.fr et de http://Del.icio.us

Google :

[protéger les mots de passe] 6 millions de résultats, plutot orientés protection de fichiers par mot de passe
[stocker des mots de passe] 1.6 million, avec un premier résultat pointant sur ce site. Mais je cherche une solution open source, et ce n’est pas le cas.
[stocker des mots de passe open source] 366 000 résultats. Hélas, les résultat sont très mixés et fortement teintés d’informations sur l’open source en général.
Décu, je recherche : [gestionnaire mot de passe open source]. Google propose 185 000 pages, et beaucoup de résultats sur l’open source en général. Rien de pertinent.
J’essaie : ["gestionnaire de mots de passe" "open source"]. 343 résultats, dont certains semblent pertinents. Le premier lien propose une liste de logiciels open source (sur Framasoft), qui me renvoie vers ce logiciel : Password Safe, sur SourceForge.
Description : Password Safe is an Open Source (free) tool that allows you to have a different password for all the different programs and websites that you deal with, without actually having to remember all those usernames and passwords.
Total : 2 minutes

Passons à Del.icio.us :

La recherche [password manager] renvoie 10 résultats parmi 831. Je trouve un PasswordSafe, qui malgré son nom n’est pas le même que l’autre, et n’est pas Open Source.
Mais mes yeux voient : KeePass – The Open-Source Password Safe, qui me renvoie vers la page du logiciel. Open Source, gratuit, avec un pack de traduction en francais.
Total : 20 secondes.

Comparaison entre l’algorithme Google et la folksonomie Del.icio.us

- les outils de recherche sociale sont particulièrement adaptés aux tendances récentes : un service ou un outil web se tagge particulièrement bien.
Keepass était taggé : security software password opensource tools …

- la qualification du contenu par les utilisateurs (« folksonomie ») est une réelle valeur ajoutée. Sur les 10 premiers liens del.icio.us, 7 sont pertinents. Sur les 10 premiers résultats Google, seul un ou deux correspondent à ma recherche.

- l’algorithmique fait reposer une grande part de l’effort sur l’utilisateur final. Une page de résultats Google s’interprète, se jauge, s’estime.
Il n’est qu’à comparer le comportement d’un internaute néophyte et celui d’un internaute aguerri face à une SERP (Search Engine Result Page) pour constater que l’expérience apprend à filtrer les résultats pertinents.

- la folksonomie fait reposer l’effort de filtrage sur l’utilisateur initial, le « tagger ». Parce que 831 personnes ont taggé la page de Keepass, l’utilisateur final recoit une page de résultats très pertinents.

- il manque d’un outil social francophone sur le net.
Certes, Digg.com a son équivalent sur le net francais, avec Fuzz ou Tapemoi, mais aucune folksonomie francophone n’existe.
La même recherche en francais sur del.icio.us ne renvoie que 3 résultats.
Et la requête en elle-même est différente : « password manager » versus « gestionnaire mots de passe ».
Avis aux amateurs…

- l’algorithmique manque d’analyse sémantique. Malgré les efforts de Google, il ignore que je cherche un logiciel et pas une information, open source qui plus est. Sur Google, je n’ai pas l’impression de me « faire comprendre ».
Cette carence constatée et connue soutient la rumeur : Google Books servirait en premier lieu à doter le moteur de la meilleure analyse sémantique jamais établie : « We are not scanning all those books to be read by people, » explained one of my hosts after my talk. « We are scanning them to be read by an AI. »
Les investissements gigantesques de Google en matériel depuis le début de l’année, et les déclarations répétées des fondateurs sur la pertinence encore largement perfectible des résultats Google confirme cette volonté. Établir la plus grande base d’informations au monde ne sert à rien si on n’a pas aussi le meilleur algorithme de recherche.

- Si Google ne perfectionne pas son algorithme, l’utilisation de la folksonomie par le grand public est la plus grande menace qui pèse sur le moteur de recherche.
L’utilisation des outils de folksonomie ou de folkosonomie est encore peu répandu (71 % des utilisateurs d’Abondance ne savent pas ce que c’est, et c’est un public très ciblé), mais son adoption par l’utilisateur moyen remettrait en cause l’économie de la recherche sur le Web. Actionnaires de Yahoo, vous avez peut être fait le bon pari.

2 réflexions au sujet de « Folksonomie : la plus grande menace contre l'algorithme Google »

  1. Ping : » Wikio, et (est ?) l’avenir de la recherche francophone. - Malaiac attack

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>