Suivre le trafic résiduel des pages 404 avec Google Analytics

En complément d’un vrai process de gestion du contenu expiré, suivre le trafic des visiteurs sur les pages 404 vous permettra d’identifier les pages les plus critiques à traiter.

Traduction de Track 404 errors in Google Analytics

Si vous choisissez la voie du 404 , vous gagnerez à tracker spécifiquement les codes 404 pour identifier les pages qui gardent un fort trafic résiduel. Pour les quantifier, vous pouvez avoir un bon suivi de vos logs Apache, avec un reporting ad hoc. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez, au prix d’une petite modification, suivre le trafic des 404 avec Google Analytics.
Pour se faire, il suffit de remplacer, sur votre page 404, le code :
_gaq.push(['_trackPageview']);
par le code :
_gaq.push(['_trackPageview','/404error/?url=' + document.location.pathname + document.location.search + '&ref=' + document.referrer]);
Ce code crée en fait une vue (au sens « visite ») d’une page virtuelle avec le préfixe /404error/ (ou n’importe quel préfixe de votre choix qui ne soit pas en collision avec vos pages existantes) et deux paramètres importants pour qualifier la visite :
« url= » indique la page (l’adresse) demandée par le visiteur
« ref= » indique le referrer/lien entrant qui a permis l’accès à cette page
Avec cette modification de code, vous pourrez quantifier le trafic résiduel sur les pages 404 et rediriger si besoin.

Solutions alternatives :

  • surveiller vos logs, ce qui, en 2013, devrait être un reflexe acquis…
  • Google Webmaster Tools
  • crawl manuel sur le site, ce qui détectera au moins les 404 internes
  • Utiliser le plugin « 404 Redirected » pour WordPress, qui logge les 404, et essaie de rediriger automatiquement les plus simples

1 pensée sur “Suivre le trafic résiduel des pages 404 avec Google Analytics”

Laisser un commentaire