L'irrationnel logique – Partie 9, la bière et l'économie comportementale

Commande de bière dans un café. 4 clients, 4 bières possibles.

  • Quand les gens commandent à voix haute, et l’un après l’autre, ils commandent une plus grande variété de bières par table
  • Ceux qui font leur choix à voix haute ne sont pas aussi satisfaits de leur commande que ceux qui ont fait leur choix avant la commande, OU de la première personne à faire son choix à voix haute.
  • Pourquoi ? « Les gens sont prêts à sacrifier un peu de plaisir d’une expérience pour projeter une certaine image aux autres. Les gens, surtout ceux qui ressentent le besoin d’être original, peuvent sacrifier une commodité personnelle pour modifier leur réputation ».
    • A Hong Kong, dans une culture qui valorise la conformité plutôt que l’originalité, l’effet est le même à l’inverse. Les gens commandent la même chose que celui qui commande avant eux. Ils sont aussi peu satisfaits, mais ils ont fait le choix d’éviter l’originalité.
  • Conséquence : décidez votre commande avant l’arrivée du serveur, et ne soyez pas influencés par les commandes des autres.

Nous sommes beaucoup moins rationnels dans notre processus de décision que la théorie économique l’espère. Nos comportements irrationnels ne sont ni aléatoires, ni stupides : ils sont systématiques et prédictibles. Est-ce que l’économie ne serait plus pertinente si elle se basait sur le comportement réel des gens ? C’est le fondement de l’économie comportementale.


Extrait du livre de Dan Ariely, Predictably Irrational: The Hidden Forces That Shape Our Decisions, disponible sur Amazon.
Traduit et adapté de cet extrait : http://bookoutlines.pbwiki.com/Predictably-Irrational

Laisser un commentaire